LA RÉVOLUTION CONNECTÉE ET LA NÉCESSITÉ D’UN OUTIL DE SUPERVISION

On vit dans une société au rythme accéléré où le temps vaut de l’or et où la performance se mesure en heures voire en minutes. En remontant dans le temps, on s’aperçoit que dans les années 90 on est passé de la machine à écrire à l’informatique bureautique qui, elle-même, a évolué vers la bureautique collaborative juste avant les années 2000.

Les entreprises commencent à s’équiper d’une connexion Internet pour pouvoir communiquer en interne (messagerie instantanée) mais aussi avec l’extérieur et l’informatique collaborative devient connectée pour ensuite évoluer vers l’informatique convergée dans les années 2010. L’explosion d’Internet et l’hyper-connectivité devient un modèle entrepreneurial et sociétal avec l’arrivée des objets connectés et des réseaux sociaux.

hyper-connectivité

On ne tient plus le rythme…

Devant le nombre exponentiel de machines et d’objets connectés, les standards même d’Internet ne tiennent plus la cadence et doivent s’adapter afin de gérer au mieux tous ces objets (migration IPV4 vers IPV6 depuis 2005). Dans les années 90, il n’y avait que quelques machines à superviser. Désormais, il y a des ordinateurs fixes et portables, des serveurs physiques et virtualisés, des NAS, des smartphones, des tablettes, des téléviseurs connectés, ce qui augmente le nombre de points d’accès à des personnes malveillantes.

Gérer tout ce petit monde est devenu un vrai cauchemar pour les gestionnaires de parcs informatiques, surtout si l’on tient compte des menaces de plus en plus virulentes qui pèsent sur les infrastructures.

gestion de parc informatique

Un outil de supervision permet aux DSI d’avoir une vision globale de l’utilisation du réseau de l’entreprise, ce qui leur permet d’identifier avec précision les failles et de décider du plan d’action à mettre en place. Ex. Si une menace extérieure s’incrustait dans le réseau suite à la connexion d’une tablette, le système de supervision ferait remonter l’alerte en donnant les références de l’objet connecté.

Un outil de « super » vision

Permettant de répertorier les objets connectés au réseau, un outil de supervision est un excellent moyen de tenir un inventaire à jour (état de la mémoire, marque de disque dur, type de processeur). Des fonctionnalités telles que la prise en main à distance sur les postes et le système de sauvegarde soulagent le travail des DSI.

Avec le boom des objets connectés, on estime qu’une personne possède au moins deux de ces appareils. Malgré les restrictions et les politiques de sécurité contre les menaces informatiques imposées par les entreprises, il serait presque impossible pour les informaticiens de gérer efficacement le réseau sans un outil de supervision.

objets connectés

Le but d’un outil de supervision est de fournir des informations pertinentes au gestionnaire concernant le fonctionnement du réseau afin qu’il puisse décider d’une politique de sécurité sur mesure. Sa « super » vision lui permet d’anticiper les défaillances et d’identifier d’éventuelles pannes avant même qu’elles ne se produisent, contribuant ainsi à la bonne santé financière de l’entreprise.